Comment diversifier son épargne ?

Publié le : 18 novembre 20213 mins de lecture

En tant qu’investisseur, vous pouvez diversifier vos activités pour augmenter votre épargne et votre patrimoine. La diversification des investissements vous permet de réduire le risque de perte en capital et d’optimiser vos activités. Tout va ainsi dépendre de l’horizon de votre investissement, de votre projet et de vos préférences en matière de risque.

L’horizon de placement

Votre situation financière doit être structurée en fonction de vos exigences à court, moyen et long terme. Ainsi, les fonds placés pour une réutilisation à court terme, entre 12 à 36 mois, sont placés en Euro ou en fonds titres. A l’inverse, l’épargne accumulée sur 36 mois peut être répartie selon des profils de risque dans différents environnements à but lucratif. Vous avez la possibilité d’épargner immédiatement pour financer des projets à court terme ou opter pour des épargnes de précautions, pour couvrir les imprévus. Cela permet aux déposants de convertir leur épargne en produits moins chers, mais avec des rendements plus élevés et des avantages fiscaux à long terme.

L’épargne de précaution : pour les imprévus

Accidents, chômage, réparations domiciliaires… La prévention est indispensable pour faire face aux caprices de la vie. Il est généralement conseillé d’avoir un montant équivalent à 3 fois du salaire mensuel. Ce total peut être inscrit dans un livret A, un livret développement durable ou un livret d’épargne, mais le plus sage est de s’appuyer sur une assurance-vie. Même si les bénéfices d’un contrat 100 % euro qui garantit le capital d’investissement s’érodent dans le temps, il reste moins cher qu’un livret d’épargne traditionnel. Et contrairement aux idées reçues, vous pourriez toujours avoir accès votre argent. Si votre assurance-vie a plus de 8 ans, vous pourrez bénéficier des avantages fiscaux liés à la durée du contrat.

Choisir ses placements

Votre investissement doit être sélectionné en fonction de vos besoins à court, moyen et long terme. A court terme, mieux vaut opter pour des placements liquides afin de pouvoir en disposer à tout moment sans risquer de perte en capital. En revanche, pour des projets plus éloignés, vous pouvez choisir un support différent, moins liquide ou plus risqué, mais qui rapportera plus de rendement  dans le temps. Il existe différents moyens d’investir sur les marchés financiers ou immobiliers. Ils sont souvent plus lucratifs que les marchés obligataires et financiers à court terme, qui offrent des placements sûrs. Le choix repose sur l’horizon d’investissement car plus la durée est longue, plus vous pouvez choisir des actifs risqués.

Plan du site